L’enseignement bruxellois et le multilinguisme…

(traduit du néerlandais: Onderwijs in Brussel is… op zoek naar MEERtaligheid!)

Ne vous attendez pas de ma part à un plaidoyer inconditionnel pour un enseignement multilingue à Bruxelles! La diversité de la population des élèves dans nos écoles bruxelloises exige une diversité d’approche en matière d’éducation multilingue.

La langue de l’école (français ou néerlandais) est-elle la langue maternelle de l’enfant, une deuxième ou une troisième langue? La langue prédominante, est-elle le français, le turc, le polonais ou le néerlandais? Quel est le statut des différentes langues dans l’entourage de l’enfant? Comment se passe le développement de la langue maternelle à la maison? Quel est le lien entre les langues et l’identité de l’enfant? Y a-t-il d’autres caractéristiques de l’enfant qui influencent l’apprentissage des langues? …

La situation linguistique complexe de nos élèves bruxellois nécessite une approche diversifiée. Il n’existe pas de modèle unique qui fonctionne dans toutes les écoles et dans tous les contextes. Si l’objectif est de «faire en sorte que tous les élèves bruxellois deviennent multilingues», une combinaison (1) de soutien en langue maternelle, (2) d’éducation qualitative dans la langue cible (français ou néerlandais), (3) de cours de langue précoce et/ou tardif, (4) d’EMILE (CLIL), (5) d’une stimulation linguistique en dehors des heures d’école, etc. sera nécessaire.

Oui, je veux et je crois que nous pouvons rendre nos élèves à Bruxelles multilingues, dans la mesure où nous parvenons à formuler plusieurs réponses à la situation complexe. Les écoles bruxelloises prennent déjà de nombreuses mesures: les écoles travaillent à l’élaboration de leur politique linguistique, les écoles utilisent les langues maternelles à l’école, les écoles appliquent les principes de l’EMILE, les écoles emploient l’éveil aux langues, etc.  Avant tout les écoles ont besoin d’un soutien politique, social et éducatif pour mettre au point une politique à plusieurs volets dans le domaine de l’enseignement des langues.

Le plan Marnix contribue à ce défi…

Le plan Marnix pour un Bruxelles multilingue est une initiative collective qui vise à promouvoir l’apprentissage précoce et cohérent de plusieurs langues au sein de l’ensemble de la population bruxelloise. Il privilégie le français, le néerlandais et l’anglais, tout en encourageant la transmission de toutes les langues maternelles.

logo_fr-a489d

Over Piet Vervaecke

Directeur Onderwijscentrum Brussel
Dit bericht werd geplaatst in education en getagged met . Maak dit favoriet permalink.

Geef een reactie

Vul je gegevens in of klik op een icoon om in te loggen.

WordPress.com logo

Je reageert onder je WordPress.com account. Log uit /  Bijwerken )

Google photo

Je reageert onder je Google account. Log uit /  Bijwerken )

Twitter-afbeelding

Je reageert onder je Twitter account. Log uit /  Bijwerken )

Facebook foto

Je reageert onder je Facebook account. Log uit /  Bijwerken )

Verbinden met %s